Comment rester en bonnes relations avec ses voisins

Les bruits d’impact provenant des voisins deviennent un problème lorsqu’ils atteignent des niveaux élevés. Le bruit d’impact provoqué par les pas est particulier, car celui qui y est exposé se sent dans l’incapacité de l’éviter. Cela provoque un puissant sentiment de “manque de contrôle” sur son propre environnement, même si la personne à l’étage supérieur mène probablement une vie tout à fait normale.

Par divers mécanismes, les bruits d’impact provenant des logements adjacents peuvent agir indirectement comme catalyseurs de problèmes de santé. L’étendue des effets sur la santé et sur le bien-être dépend de la sensibilité de la personne, de son état de santé, des circonstances et de sa perception, ou de sa maîtrise du problème de nuisance sonore. Les effets non-auditifs connus du bruit domestique sont:

(Source: Noise and Health in the urban environment. Stansfield SA, Haines MM, Brown B (2000) Review of environmental Health 15 (1-2) 43-82)


La privation de sommeil peut produire des effets physiologiques et psychologiques comme:

(Source: The Building Performance Centre, Napier University, Edimbourg, 2002)

Les activités comme celles de se reposer et d’écouter la radio ou la télévision
sont les plus souvent perturbées par le bruit, et ce bruit indésirable peut engendrer
des sentiments de colère, de dépression et de crainte. Ainsi la propagation
de bruits entre les habitations accroît les tensions entre voisins et peut
mener à des disputes allant même parfois jusqu’à des agressions physiques.